Abou Bakr Al-Baghdadi, chef de l’organisation terroriste État Islamique (EI/Daesh), aurait fui l’Irak et se cacherait actuellement quelque part sur les frontières entre l’Algérie et le Niger, selon ce que rapporte le journal britannique « The Sun ».

« Al-Baghdadi a fui l’Irak depuis la fin de son organisation dans le Nord du pays l’année passée » affirme le même média qui ajoute qu’ « il est possible qu’il se cache en Afrique depuis la libération du Nord de l’Irak ». Nadjeh Ibrahim, ancien chef de l’organisation terroriste égyptienne de la Gamaa Islamiya, a de son côté déclaré au même média qu’ « il se peut qu’Al-Baghdadi se cache au Nord du Tchad ou quelque part sur la frontière entre l’Algérie et le Niger ».

Lire : Terrorisme : voici comment Al-Baghdadi comptait « conquérir » l’Algérie

À noter qu’Abou Bakr Al-Baghdadi, actuellement l’un des terroristes les plus recherchés au monde, n’a fait qu’une seule apparition en public en 2014, lors de son auto-proclamation comme « commandeur des croyants » et « calife » de l’organisation terroriste État Islamique (EI/Daesh).

À noter également que la possibilité que le chef terroriste se cache quelque part près des frontières algériennes n’est pas à écarter, puisque nombre de têtes de son organisation ont déjà fui l’Irak et la Syrie pour la Libye, le Nord du Mali et le Nord du Niger, ces trois pays étant en instabilité sécuritaire depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi en Libye et la prolifération du trafic d’armes dans la région.