Le premier ministre Ahmed Ouyahia poursuit ses révélations sur la réalité de la crise économique que traverse l’Algérie actuellement, adoptant ainsi une politique contrastant avec celle de ses prédécesseurs.

En effet, le premier ministre Ahmed Ouyahia a révélé aujourd’hui devant l’APN, lors de la présentation du plan d’action de son gouvernement, que les banques publiques étaient au bord de la faillite. « Les banques publiques n’ont presque plus d’argent » a-t-il déclaré, ajoutant que « des hommes d’affaires ont présenté des projets rentables, mais n’ont pas pu obtenir de financement ».

Lire également : Situation financière : Ouyahia lâche une bombe

Rappelons que le premier ministre a également révélé, lors d’une réunion des chefs des partis d’allégeance il y a quelques jours, que l’État n’aurait plus de quoi payer les fonctionnaires dans les prochains mois sans le recours à la planche à billets.

Qu'en pensez vous ?