La grève des pilotes a touché, uniquement, l’aéroport international d’Alger

L’on apprend, ce matin, que les pilotes grévistes d’Air Algérie ont suspendu leur action. Selon la cellule de communication de la compagnie, “le trafic aérien à l’aéroport Houari Boumediène reprendra graduellement durant la journée du lundi 14 novembre”. La cellule de communication a précisé que des négociations seront entamées pour étudier les revendications des grévistes. « Le P-DG de la compagnie aérienne, Mohamed Abdou Bouderbala, s’est rendu à l’aéroport. La direction générale de la compagnie a entamé des négociations avec le syndicat des pilotes pour étudier leurs revendications socioprofessionnelles », informe la directrice de la communication d’Air Algérie, rassurant que “dans la journée de lundi, il sera procédé au jumelage de quelques vols pour libérer des avions afin de pouvoir assurer d’autres vols, mais tout rentrera dans l’ordre en fin de journée ».

Les pilotes de la Campagnie nationale Air Algérie opérant à l’aéroport d’Alger ont décidé, depuis une heure (20 h) d’entrer dans un mouvement de protestation. Si les revendications sont liées principalement aux salaires, d’autres exigences sont exprimées par les grévistes. Selon une source à l’intérieur de l’aéroport international d’Alger, les pilotes ont attendu les résultats d’une réunion de leur syndicat avec la direction de la campagnie qui aurait échoué à trouver un terrain d’entente et résoudre le problème sans recourir à la grève qui a fortement perturbé les vols, notamment ceux en partance vers Dubaï, Istanbul, plusieurs villes africains ainsi que ceux assurant des lignes intérieures.

  • Recommandés Pour Vous

  • Qu'en pensez vous ?