La loi sur la santé : Boudiaf a-t-il peur du Parlement ?
La loi sur la santé : Boudiaf a-t-il peur du Parlement ?

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a assuré que le projet de loi sur la santé «ne peut être soumis au Parlement dans le contexte actuel».

M Boudiaf, qui assure toutefois qu’il n’a été ni retiré, ni annulé au vue de son importance, sans plus de détails, a-t-il peur d’une quelconque opposition en justifiant que le contexte actuel ne permettrait pas de le présenter devant le Parlement.

Ce projet de loi a suivi le processus constitutionnel relatif à tout texte de loi, après son examen par le Conseil des ministres, selon M Boudiaf, qualifiant la mouture de «très importante, car au diapason des mutations en cours dans le domaine».

Il a estimé que ce report «ne portera pas préjudice à ce projet de loi, en phase avec les développements enregistrés dans le secteur de la santé».

Le ministre de la Santé a réitéré, à cette occasion, le fait que la nouvelle loi sur la santé n’ait pas remis en cause la gratuité de la médecine, considérée comme étant «à la base même de la politique sociale en Algérie».

A rappeler que le secteur a connu une effervescence les derniers mois, liée, notamment, aux décès des nourrissons après des vaccins, le « médicament » pour les diabétiques « RHB »…, où le ministre du secteur a été sévérement pris à partie.

Tarik Lamara

  • Recommandations

  • Qu'en pensez vous ?