La réactions des officielles aux dernières émeutes qui ont secoué, notamment, Béjaïa et Bouira se suivent et se rassemblent.

Si le Premier-ministre, Abdelmalek Sellal a évoqué « une manipulation » laissant entendre qu’elle émanait de l’étranger.

Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur a, quant à lui, évoqué « des mains intérieures » qui seraient derrière ce mouvement.

Abdelmadjid Tebboune, ministre de l’Habitat a abondé dans le même sens, mais en donnant quelques détails sur « cette main étrangère » qui aurait « manipulé » la rue algérienne.

Il a cité des sources médiatiques dont des sites internet basés au Maroc et pro-sioniste et la télévision qatarie Al Jazeera.