Algérie : Djamel Ould Abbès « n'a fait aucun jour de prison sous le colonialisme »
Algérie : Djamel Ould Abbès « n'a fait aucun jour de prison sous le colonialisme »

La polémique sur le passé révolutionnaire du secrétaire général du FLN Djamel Ould Abbès, qui a affirmé plusieurs fois avoir été condamné à mort par les autorités françaises pendant la guerre d’Algérie (1954-1962), est revenue au coeur de l’actualité nationale.

Dans une déclaration publiée ce mardi par le quotidien francophone El-Watan, l’ancien moudjahid Abdelkader Guerroudj est revenu sur cette question en affirmant que le Secrétaire général du FLN « n’a fait aucun jour de prison sous le colonialisme ».

« Depuis un peu plus d’un an, un problème m’interpelle. C’est celui de l’accession au poste de SG di FLN de quelqu’un que je ne nommerai pas et qui se pavane effrontément en se targuant d’être un condamné à mort, alors qu’il n’a même pas fait un jour de prison sous le colonialisme » lit-on dans le texte d’Abdelkader Guerroudj. « Quelques voix s’étaient alors élevées, mais apparemment elles n’ont pas été entendues. Pourtant, il y a des personnes encore, vivantes qui pouvaient parler du parcours réel et peu glorieux de ce personnage » ajoute cet ancien moudjahid condamné à mort.

Toujours dans la même déclaration, Abdelkader Guerroudj estime que les membres du comité central du FLN « auraient dû au moins se poser des questions ou même provoquer une enquête sur ce qu’il convient d’appeler une escroquerie ». « Mais apparemment, ils préfèrent se taire pour ne pas perdre les avantages que leur procurent leur poste et leur paie » a-t-il ajouté.

« En souvenir de nos compagnons menés à la guillotine, au nom du FLN authentique et de tous nos martyrs pour arracher notre indépendance (…) je ne me reconnais pas dans ce FLN et je ne suis pas le seul » conclut Abdelkader Guerroudj.