Photo archives : Abdelmadjid Tebboune
Photo archives : Abdelmadjid Tebboune

L’ancien premier ministre Abdelmadjid Tebboune, limogé en août 2017 par le chef de l’État Abdelaziz Bouteflika, aurait fait l’objet d’une décision de retrait de son passeport.

Selon des sources concordantes, cette décision aurait été rendue hier dimanche par la Cour de justice d’Alger, pour des raisons qui n’ont pas été dévoilées à l’heure où nous mettons en ligne.

Dans ce sillage, il est à rappeler que cinq ex-généraux de l’Armée nationale populaire (ANP), récemment démis de leurs fonctions par le chef de l’État Abdelaziz Bouteflika ont également fait l’objet d’une mesure similaire sur décision du tribunal militaire de Blida.

À rappeler également que le nom du fils de l’ancien premier ministre Abdelmadjid Tebboune avait été cité, il y a quelques semaines, dans le cadre de l’enquête sur l’affaire des 701 kilogrammes de cocaïne saisis en mai dernier au port d’Oran. Le fils du prédécesseur d’Ahmed Ouyahia est suspecté d’avoir eu des relations suspectes avec le dénommé K.Ch, principal accusé dans ladite affaire des 701 kilogrammes de cocaïne.