Photo archives : Leila Haddad
Photo archives : Leila Haddad

La journaliste algéro-belge Leila Levèfre-Haddad, qui avait suscité la polémique au début du mois de juin en cours avec une vidéo jugée « offensante » envers la personne du chef de l’État Abdelaziz Bouteflika, aurait été victime d’une agression physique à Bruxelles.

Selon la Fédération internationale des journalistes (FIJ) qui révèle l’information sur son site internet, l’ancienne correspondante de l’ENTV à Bruxelles avait annoncé, il y a quelques jours, que sa famille en Algérie avait reçu des menaces et des intimidations suite à la polémique suscitée par sa vidéo. « Le ministère algérien des Affaires étrangères, relayé par de nombreux médias officiels en Algérie, a publié des propos blessants et diffamatoires à mon encontre. Ces derniers jours, plusieurs membres de ma famille en Algérie ont subi des intimidations et des menaces directes et commencent à craindre pour leur vie. » a affirmé la journaliste.

« Les agressions physiques dont a été victime il y a quelques jours à Bruxelles notre consœur Layla Lefèvre-Haddad sont inacceptables et nous demandons au gouvernement algérien de faire en sorte que cessent toutes intimidations à l’encontre de la journaliste, bien connue du parlement européen de Bruxelles » a déclaré de son côté le président de la FIJ, Philippe Leruth.

Pour rappel, la journaliste avait suscité une vaste polémique, à limite de l’incident diplomatique entre l’Algérie et l’Union Européenne, après la publication d’une vidéo réalisée à l’intérieur du siège de la commission européenne à Bruxelles. L’ambassadeur européen en Algérie John O’Rourke avait notamment été convoqué par le ministère des affaires étrangères pour s’expliquer et l’Union Européenne avait fini par exprimer ses « regrets » par rapport à cet incident.