Montage : Djamel Ould Abbès et Saïd Bouhadja
Montage : Djamel Ould Abbès et Saïd Bouhadja

Le Front de libération nationale (FLN) a décidé d’accentuer la pression contre le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Saïd Bouhadja, pour le contraindre à quitter son poste au sein de la chambre basse du parlement algérien, secouée par une crise inédite depuis plusieurs jours.

Ainsi, le bureau politique du FLN, réuni hier lundi sous la direction de Djamel Ould Abbès a pris la décision de retirer la couverture politique de Saïd Bouhadja, et de le traduire devant la commission de discipline du vieux parti. Les députés de l’ex-parti unique ont également décidé de tenir un rassemblement, aujourd’hui 16 octobre, dans le but d’empêcher Bouhadja d’accéder à son bureau au sein de l’APN.

Ledit rassemblement, réunissant des dizaines de députés opposés à Saïd Bouhadja, se tient depuis ce matin devant l’entrée de l’hémicycle Zighoud Youcef. Les opposants au président de l’APN entendent ainsi accentuer la pression sur lui et le pousser à quitter son poste au sein de la chambre basse du parlement algérien.

À noter que Saïd Bouhadja campe depuis le début de cette crise sur sa position de ne pas démissionner, invoquant notamment l’illégalité de la procédure suivie par ses opposants de cinq groupes parlementaires pour le pousser vers la sortie.