Le mouvement autonomiste Kabyle, le  Rassemblement Pour la Kabylie (RPK) en l’occurrence,  a réagi hier soir à l’appel de Ferhat Mehenni adressé aux kabyles, dans lequel ce dernier leur demande de constituer une milice armée

« Le RPK considère les propos tenus par Ferhat Mehenni, au cours d’une conférence à Londres, d’une extrême gravité, pour les faire passer cette fois-ci sous silence. Son appel à la constitution de milices, pour se substituer à l’autorité de l’Etat est de nature à ouvrir une brèche à la violence et déboucher à terme à une guerre civile en Kabylie », Lit-on dans la déclaration du RPK rendue publique hier soir.

Le rassemblement pour la Kabylie a tiré à boulets rouges sur le président du mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie ( MAK ), en affirmant que: « le peuple kabyle n’a mandaté aucune personne pour parler en son nom ou pour lui fixer un désir d’avenir au point d’envoyer ses enfants dans la gueule du loup ».

Le RPK a appelé à la fin de sa déclaration à la vigilance pour maintenir la paix dans région de Kabylie, déclarant à ce propos: «Jeter la jeunesse kabyle dans une confrontation avec les services de sécurité procède de l’abdication de toute responsabilité politique. C’est l’exposer à un affrontement sanglant pire que ce que nous avons vécu au cours des événements de 2001», avant d’ajouter que «la Kabylie a, comme toute société, besoin de vivre en paix et personne n’a le droit de remettre en cause cette profonde aspiration pour quelque intérêt ou objectif qui soit», a écrit le mouvement autonomiste.

Pour rappel, Ferhat Mehenni, leader du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) et de l’Anavad (Gouvernement Provisoire de Kabylie) qu’il a fondé lui même en 2010 à Paris (France), a franchi le pas dans un discours prononcé lors d’une conférence animée à Londres. Il a clairement appelé les Kabyles à prendre les armes et constituer un «corps de sécurité Kabyle» dans l’objectif d’acquérir «l’indépendance de la Kabylie».

Lire plus sur: VIDEO. Ferhat Mehenni appelle les Kabyles à prendre les armes