Limogeages, députation et Bouchouareb: Haddad dit tout
Limogeages, députation et Bouchouareb: Haddad dit tout

 

Le président du Forum des chefs d’entreprises (FCE), Ali Haddad, a tout dit, ou presque, sur les limogeages qu’il a opéré, la députation et son usine vue par Bouchouareb.

En effet, M Haddad a confirmé lors de la réunion du Conseil exécutif du FCE le limogeage, par ses soins, de Toufik Lerari, président Jil-FCE et néanmoins directeur général du groupe de communication, Allégorie.

«J’ai décidé de mettre fin aux fonctions de Toufik. Il a fait un excellent travail à Jil-FCE, mais nous sommes tenus par une nécessite de changement», a affirmé M Haddad.

Toufik a été ainsi remplacé par un comité de quatre personne, en l’occurrence, Mohamed Skander,  le P-DG de Brave-Hill Algérie, de Sami Agli, entrepreneur dans l’immobilier, la construction et l’industrie agroalimentaire et les services, Hakim Soufi, P-DG de Macir-Vie, et Mounia Chadi , la DG de Lyn-Pansement.

Interrogé au sujet des rumeurs faisant état de sa présentation aux élections législatives, M Haddad a indiqué que «tous les membres du FCE peuvent se porter candidat, sauf son président. Et je n’ai aucune intention de me présenter pour la députation».

Concernant son projet d’usine qui traîne depuis plus de six mois, il a indiqué qu’il s’agit «d’un important projet qui nécessite du temps».

Une réponse qui vise directement le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb qui a récemment déclaré que «le projet de Haddad est en cours».

Signalons que M Haddad a décidé de mettre en place un comité Ad hoc pour restructurer son organisation  patronale.

Ce comité devra finaliser son rapport en février et l’Assemblée générale est prévue pour la fin mars, au plus tard en avril pour prendre d’importantes décisions de changements au FCE.

Tarik Lamara

 

  • Recommandés Pour Vous

  • Qu'en pensez vous ?