Photo : Tahar Missoum
Photo : Tahar Missoum

L’ex-député Tahar Missoum a annoncé, aujourd’hui 11 août, son intention de se porter candidat aux prochaines élections présidentielles en Algérie, qui se tiendront en 2019.

L’ancien député, connu pour ses interventions virulentes toujours teintées d’humour satirique à l’Assemblée populaire nationale (APN) a annoncé son intention de prendre part au prochain scrutin présidentiel sur la chaîne de télévision arabophone Ennahar TV.

Ayant brigué un mandat à l’APN entre 2012 et 2017, l’ancien député surnommé « spécifique » ne s’est pas présenté aux dernières élections législatives, qui ont eu lieu au mois de mai 2017.

À noter que Nacer Boudiaf, fils de l’ancien président assassiné Mohamed Boudiaf a également annoncé son intention de se porter candidat à la magistrature suprême en 2019. Par ailleurs, l’actuel chef de l’État Abdelaziz Bouteflika – envers qui les appels à se présenter pour un cinquième mandat se sont multipliés ces dernières semaines – n’a toujours pas tranché sur sa volonté ou non de prendre part au scrutin.