Ces anciens militants du FFS dénoncent les positions de l'actuelle direction.
Ces anciens militants du FFS dénoncent les positions de l'actuelle direction.

La session extraordinaire du conseil national du Front des forces socialistes (FFS) s’est ouverte, ce matin, à Alger et sera consacrée à définir la stratégie du parti en prévision des élections législatives prochaines.

Intervenant avant l’ouverture de cette session, Abdelmalek Bouchafa, Premier secrétaire national du parti, a déclaré que « tout sera clair » concernant la stratégie du parti pour les législatives, à la fin des travaux de cette réunion. « Nous annoncerons, au moment opportun, le nombre de wilayas où nous serons présents « , a-t-il ajouté. Interrogé sur les critères d’éligibilité des candidats, il a répondu que le conseil national « est souverain et libre de se prononcer sur ce qu’il jugera approprié à ce sujet ».

Au sujet de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), présidée par Abdelwahab Derbal, il a rappelé que la  position du parti a été « claire » à ce propos. « Nous avons émis des réserves sur le processus démocratique dans le pays et nous continuerons à le faire tant que persistent les pratiques superficielles », a-t-il souligné.

A la question de savoir si le FFS ira à des alliances avec d’autres formations politiques, M. Bouchafa a indiqué qu’il appartiendrait à l’instance du parti de trancher cette question. Evoquant la proposition du parti concernant le « consensus national », M. Bouchafa a précisé qu’il s’agissait d’une « alternative pour de nouvelles perspectives (…) en vue de l’édification d’un Etat de droit, la consécration de la démocratie, le développement durable et la restitution de tous les droits politiques, socio-économiques et culturels des citoyens, ainsi que la préservation du secteur public et des postes d’emploi ».

Il a également plaidé pour « l’amélioration du pouvoir d’achat des citoyens, le renforcement de la sécurité sociale pour les couches les plus défavorisées, et l’amélioration des services sociaux de base ». Outre les élections législatives, le conseil national du FFS se penchera sur la situation politique du pays, ainsi que sur les résolutions à adopter sur le plan organisationnel.

Kahina Ouhocine

  • Recommandations

  • Qu'en pensez vous ?