Le patron du puissant groupe privé algérien Cevital, Issad Rebrab, ne comprend toujours pas pourquoi ses projets sont bloqués alors qu’il crée de la richesse et de l’emploi.

Cette fois, M Rebrab ne va pas le dire sur les colonnes des journaux, des magazines ou encore sur les plateaux de télévisions et les sites Internet.

M Rebrab préfère Twitter pour expliquer son succès malgré ses déboires. Il dira en ce sens: «s’il me fallait résumer les raisons du succès de Cevital, je le ferais à travers 7 points clés».

Énumérant les 7 points-clés, M Rebrab écrit : «Un chiffre d’affaire de 4 milliards de dollars, une position de 1ère groupe privé  en Algérie, 1ère groupe agro-industriel en Afrique, 26 filiales sur trois continents, et enfin, 18 000 employés.»

Le message est passé: qui dit mieux?

Nassima Benmalek