Toutes les caméras sont tournées à l’aéroport international d’Alger en attendant l’atterrissage de l’avion du jeune président Emmanuel Macron dans sa première visite comme chef d’Etat en Algérie.

Pas loin de là, une marche a été improvisée par un groupe de jeunes pour contester la venue d’Emmanuel Macron. Des slogans hostiles à la France coloniale ont été scandés.

Cependant, la marche n’a pas drainé une foule nombreuse, vu le dispositif sécuritaire impressionnant déployé à Alger et l’interdiction des manifestations dans la capitale, instaurée depuis la marche millionnaire des Archs.

Sur les réseaux sociaux, une campagne initiée avant quelques jours de la visite officielle du président français, par des médias islamistes avec le hashtag #Dégage_Macron,  a laissé lieu à une vaste polémique.