Recul sur le Bac-2017 Voici les arguments de Benghabrit   
Recul sur le Bac-2017 Voici les arguments de Benghabrit   

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, a affirmé ce matin, que la décision de revenir à l’ancien calendrier de 5 jours pour le baccalauréat ne signifie pas un recul dans le processus de refonte de cet examen, mais plutôt un réaménagement qui tient compte des préoccupations des élèves.

Relevant avoir pris en compte les angoisses des élèves rencontrés, elle a souligné que «l’immensité de l’angoisse valait cet effort de revenir à l’ancien calendrier. Lallègementdans le contenu des sujets n’a pas été remis en cause, ni celui de la réduction des horaires des épreuves».

Elle a rappelé, à ce propos, qu’«une série de propositions a été formulée dans le cadre de la réforme du BAC, relevant qu’un consensus s’était dégagé pour «une application progressive» de ces réformes.

Plaidant pour «une refonte à rythme graduel», la ministre a mis en avant « la nécessité de commencer, à l’avenir, très tôt le processus d’explication envers les élèves des classes de terminale. La refonte est d’abord de nature pédagogique».

Concernant l’Office national des examens et concours (ONEC), la ministre a indiqué que cet organisme «va connaitre des réformes à tous les niveaux, à commencer par la sécurisation du site et la révision de circulaires qui le régissent.»

Evoquant la question de la violence dans les écoles et autour, la ministre a annoncé que «la stratégie nationale en matière de sécurité et de lutte contre les violences, contre les incivilités dans l’école et ses environs sera présentée dans une quinzaine de jours».

Tarik Lamara

  • Recommandés Pour Vous

  • Qu'en pensez vous ?