Le ministre des Moujahidines algérien, Tayeb Zitouni a rencontré hier l’ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt, avec lequel il a abordé plusieurs sujets.

La pression exercée par des députés français pour permettre aux Harkis de revenir en Algérie a été au cœur de la rencontre entre Tayeb Zitoun et l’ambassadeur de France. Ce dernier a réitéré la position de l’Algérie sur la question.

Le ministre des Moujahidine a assuré que la position de l’Algérie ne changera pas à ce sujet, il a affirmé à ce propos: « l’Algérie n’a en aucun cas demandé à la France de lui fournir les archives des dossiers des Harkis », avant d’ajouter: « les harkis ont fait leur choix, ils se doivent de l’assumer et ne pas regretter ».

Dans un autre contexte, Tayeb Zitouni a exprimé sa satisfaction quant à l’avancée des négociations entre les deux pays concernant la récupération des archives de la guerre d’Algérie et des cadavres des moujahidine algériens et aussi l’indemnisation des victimes des essais nucléaires effectués par la France dans le sud algérien.

Pour rappel, le ministre algérien des Moujahidines, Tayeb Zitouni, avait affirmé récemment que les autorités algériennes ne comptent pas autoriser un retour des Harkis en Algérie, ce qui a fait réagir les députés français. Ces derniers ont considéré la décision de l’Algérie comme étant « injuste ».