Suite aux polémiques suscitées par l’avant projet de loi de finances complémentaire 2018, le premier ministère a tenu à apporter des précisions, pour éclaircir l’opinion publique, concernant les nouveaux tarifs de délivrance des documents électroniques. 

Le premier ministère a souligné dans son communiqué que « les nouveaux tarifs appliqués aux documents électroniques reflètent leur coût ». Ajoutant que « les prix de délivrance ont été fixés après que le producteur, qui relève du ministère de l’intérieur, ait fourni les prix de revient de chaque document ».

Les différents coûts de production et les tarifs appliqués par le premier ministère sont comme suit: pour la carte nationale d’identité biométrique électronique, son coût est de l’ordre de 2.000 DA et elle sera délivrée pour 2.500 DA. Concernant le passeport biométrique électronique, son coût est de 6.000 DA pour le modèle de 28 pages et sera délivré pour 10.000 DA, alors que pour le modèle de 48 pages, son coût actuel est de 12.000 DA et sera délivré pour 50.000 DA. Le coût de production du permis de conduire biométrique électronique est de 10.000 DA pièce, alors que celui de la carte d’immatriculation automobile est de 20.000 DA.

Les services du premier ministère ont également affirmé que: « tous les documents ont une durée de vie minimale de 10 ans, vu cette durée le tarif de délivrance de chacun de ces documents devient modeste ».