Photo archive: sentence prononcée
Photo archive: sentence prononcée

Le tribunal criminel de Bir Mourad Rais à Alger, a traité hier lundi le 18 juin, une affaire d’escroquerie dont a été victime une algérienne établie à l’étranger et son époux, a-t-on appris de sources concordantes.

Selon les mêmes sources, le couple aurait acquis un appartement fictif auprès d’un faux responsable au ministère de l’habitat. Ce dernier aurait proposé l’acquisition d’un logement auprès de l’Office de Promotion et de Gestion Immobilière (OPGI), au niveau de la wilaya d’Alger, à un prix très attractif.

Le suspect a réussi à soutirer la somme de 20.000 Euros à ses victimes. Ayant été visé par des plaintes suite à la découverte de son escroquerie, le faux responsable aurait pris la fuite vers l’Espagne et serait activement recherché par les services de sécurité.

Une peine de cinq (5) années d’emprisonnement, assortie d’une amende de 100.000 Dinars a été requise, par le procureur de la république prés le tribunal criminel de Bir Mourad Rais lors du procès qui s’est déroulé par contumace.