Photo archives : le moustique est le principal vecteur de la leishmaniose viscérale
Photo archives : le moustique est le principal vecteur de la leishmaniose viscérale

Les autorités de la commune de Beni Maouche, située dans la wilaya de Béjaïa (240 km à l’Est d’Alger) ont mis en garde contre la propagation de la maladie de la leishmaniose viscérale, dont un cas a déjà été détecté dans la même commune.

Dans un avis émis à la population, les autorités de l’APC de Beni Maouche ont ainsi invité les citoyens à prendre les mesures nécessaires pour éviter la propagation de ladite maladie. « Le président de l’Assemblée populaire communale de Beni-Maouche, informe l’ensemble de la population de l’apparition d’un foyer de leishmaniose viscérale au niveau du territoire de la commune », lit-on sur ledit document.

Le cas détecté serait celui d’une fillette âgée de six (6) ans qui a été transférée à l’hôpital d’Akbou, au niveau de la même wilaya, où elle est actuellement soignée, a appris Observ’Algérie de sources locales.

Les autorités de la commune de Beni Maouche ont appelé leur population à prendre des mesures de prévention , notamment en évitant de laisser des surfaces d’eau stagnante, en veillant au nettoyage fréquent des puits et en utilisant des insecticides à l’intérieur des maisons.

La leishmaniose viscérale, également connue sous le nom de fièvre noire est une forme de fièvre provoquée par un parasite propagé généralement par les moustiques. Fréquente dans les zones tropicales humides, la maladie engendre des symptômes tels que la fièvre, l’amaigrissement, l’anémie ou encore le grossissement du foie et de la rate. Mortelle dans la quasi totalité des cas en cas d’absence d’une prise en charge médicale, la maladie tue chaque année environ 500.000 personnes à travers le monde.