Bouira : une vingtaine d'étudiants et de lycéens risquent la prison
Bouira : une vingtaine d'étudiants et de lycéens risquent la prison

Une peine de deux ans de prison a été requise dans la matinée de ce jeudi contre une vingtaine d’étudiants de l’Université Akli Mohand Oulhadj de Bouira, et de lycéens de la commune de Taghzout, dans la même wilaya.

La vingtaine de mis en cause fait face à des accusations d’atteinte à l’ordre publique, agressions sur des agents des forces de sécurité, dégradation de biens publics et incitation à un rassemblement.

Les accusés avaient pris part à des manifestations en décembre 2017 pour réclamer la généralisation de l’enseignement de Tamazight, des manifestations du même type avaient eu lieu à travers toute la Kabylie suite à un vote des députés de l’APN bloquant une proposition pour généraliser l’enseignement de cette langue.

À noter qu’à Bouira, ces manifestations avaient dérapé en affrontements avec les éléments des services de sécurité, qui s’étaient soldés par plusieurs blessés tant du côté des manifestants que dans les rangs des forces anti-émeutes.