Une algérienne en Bikini sur la plage
Une algérienne en Bikini sur la plage

En partenariat avec maghrebelle

Robe de plage bien longue, cheveux attachés, maillot discret avec un short qui arrive aux genoux, un homme comme accompagnateur. Arrivée à la plage bien choisir une place, devant une famille assez nombreuse, mais sans hommes. Tout y est, nous sommes prêtes pour une journée détente, ou presque.

Lorsque la plage devient un enfer

Chaque été les algériennes vivent un calvaire à la plage, au point où plusieurs d’entre elles y ont renoncée, elles préfèrent encore les piscines, ou les petites plages privées.

Porter un maillot de bain de tout genre, est devenu très compliqué en Algérie, entre jugements et harcèlements, les femmes algériennes n’ont presque plus leur place au soleil. Des témoignages choquants sont entendus chaque année, allant des dragues persistantes jusqu’aux attouchements dans l’eau.

Du harcèlement sexuel au harcèlement moral

Des techniques sont mises en place pour s’innocenter, après le contacte physique prémédité: « je nageais les yeux fermés je ne t’ai pas vu désolé» , « j’ai plongé sous l’eau et pour remonter fallait passer entre tes jambes désolé ». Et puis il y a ceux qui n’ont pas froid aux yeux et qui le font avec une confiance en eux totale, en souriant il effleure son corps, ou essaye d’ouvrir le nœud de son maillot de bain, ou encore la colle par derrière…

Si le harcèlement physique envers les femmes est présent presque partout en Algérie,
-sauf- dans les mosquées bien sûr où tout le monde -devient pieux- . Le harcèlement moral lui, est sans doute aussi présent. L’année dernière une page Facebook a lancé une campagne incitant les internautes de prendre en photo les femmes en bikini ou en maillot de bain pour les publier sur le net. Le but étant de les intimider pour qu’elles ne se mettent plus en maillot de bain.

S’imposer pour inculquer la tolérance

Depuis l’année dernière et suite aux différentes attaques que les femmes algériennes ont subi, des associations et des groupes féministes ont vu le jour. Protestant leur liberté la plus absolue, et leurs droits en tant que citoyennes. Des activités sont organisées en réponse au voyeurisme islamiste, comme le rassemblement des femmes en bikini dans une plage à Annaba l’été dernier. Depuis ce jour les femmes s’imposent, ou du moins elles essayent.

Les femmes s’assument en bikini sur les plages de certaines villes , et même si elles ne sont pas tout à fait à l’abri des frustrés, elles ne renoncent pas à leur liberté, et ne se laissent pas faire.

Lu sur Maghrebelle.