Un général algérien, dont l’identité n’a pas été révélée, ainsi que le père d’un colonel, sont visés par une enquête de la justice espagnole dans une affaire de corruption, rapportent les médias de ce pays.

Selon les mêmes sources, l’enquête concerne une transaction d’un montant de 1,88 millions Euros réalisée en 2005 entre une société espagnole et une société intermédiaire basée au Royaume-Uni. Sur la totalité du montant de cette transaction, 1,59 millions d’Euros auraient été versés sur des comptes appartenant au général et au père du colonel algériens, dont les identités n’ont pas été révélées, rapportent les mêmes sources.

Fertiberia, la société impliquée dans cette affaire, est une société de fabrication d’engrais et fertilisants agricoles qui appartient au groupe espagnol « Grupo Villar Mir, S.A.U. », déjà visé par plusieurs enquêtes pour des affaires similaires. Le général et le père du colonel cités dans cette affaire auraient touché la somme précédemment mentionnée en échange de leur médiation pour permettre à Fertiberia d’ouvrir des usines en Algérie, rapporte la presse espagnole.