Document. Les avocats algériens interdits de facebook et Twitter ?
Document. Les avocats algériens interdits de facebook et Twitter ?

Dans un document rendu public sur les réseaux sociaux par des activistes indignés, le bâtonnier de Tlemcen interdit aux avocats l’utilisation des réseaux sociaux sous peine de sanctions et cela en utilisant sa vraie identité ou sous un pseudonyme.

Les internautes se demandent sur la contradiction entre l’appel du ministre des affaires religieuses et des Wakfs Mohamed Aissa aux Imams, les incitant à investir les réseaux sociaux notamment Facebook et Twitter, et la décision du bâtonnier de Tlemcen.

Des observateurs dénoncent une atteinte à la liberté d’expression des avocats et d’autres engagent un débat sur «les les limites de la liberté d’expression des avocats et le respect du secret professionnel» tout en rappelant que l’immunité judiciaire n’est garantie qu’aux actes émanant de l’avocat devant le prétoire selon l’article 24/5 de la loi 13/7 portant statut de cette profession.

Qu'en pensez vous ?