Les dégâts du charlatanisme, qui gagne du terrain en Algérie au détriment de la médecine et de la science, ne se limitent pas aux aspects psychologiques liés aux manipulations mentales mais s’étendent à de divers fléaux, à l’image d’utilisation de psychotrope, agressions sexuelles et chantages.

En effet, un «imam-raqi» a été arrêté par les services de sécurité relevant de la wilaya de Relizane située au nord-ouest de l’Algérie, à 300 km à l’ouest d’Alger, suite aux plaintes déposées par ses victimes dénonçant des chantages liés à des photos compromettantes d’agressions sexuelles qu’elles auraient subies lors des séances de Roqia (Séance d’exorcisme) et dans lesquelles, elles auraient été endormies à l’aide des psychotropes, a t-on appris.

Selon nos sources, l’Imam-Raqi mis en cause, aurait été appréhendé par la brigade de recherche et d’investigation (BRI) de la sûreté de la wilaya de Relizane, avec une femme complice, pour agressions sexuelles, utilisation de psychotropes et chantage.