L’islamologue suisse d’origine égyptienne Tariq Ramadan, placé en détention en France pour deux plaintes l’accusant d’agressions sexuelles, fait l’objet d’une troisième accusation du même genre sur le territoire français.

En effet, une femme d’une quarantaine d’années a déposé plainte hier mercredi contre le théologien suisse, déjà accusé de viols et incarcéré depuis quelques semaines, a indiqué l’agence de presse AFP.

Selon la même source, la plaignante accuse Tariq Ramadan de l’avoir sexuellement agressée à plusieurs reprises entre 2013 et 2014 sous la menace. Les faits se seraient déroulés à Bruxelles (Belgique) et Londres (Royaume-Uni).

Pour rappel, Tariq Ramadan est déjà accusé de deux autres viols en France, dont un sur personne invalide. Incarcéré depuis quelques semaines, le théologien suisse est également accusé d’actes de pédophilie qu’il aurait commis alors qu’il enseignait dans sa ville natale de Genève (Suisse) dans les années 1980-1990.