Photo archives : drapeau algérien et drapeau français
Photo archives : drapeau algérien et drapeau français

L’Algérie a commencé officiellement à recenser les crimes coloniaux commis par la France au cours de sa domination du pays entre 1830 et 1962, a annoncé ce dimanche le ministre des Moudjahidines Tayeb Zitouni.

S’exprimant en marge d’une visite dans la wilaya de Constantine, où il a assisté à la commémoration du 62e anniversaire de la mort du chef de la wilaya-2 historique Zighoud Youcef, le Ministre a indiqué qu’une équipe constituée d’historiens, scientifiques, chercheurs universitaires et intellectuels a été mise en place pour recenser les crimes coloniaux commis par la France en Algérie entre 1830 et 1962.

Pour le ministre, cette opération a pour objectif de « faire connaître au peuple algérien les crimes qui avaient été commis à son encontre durant cette période ». Tayeb Zitouni a ainsi évoqué « les montagnes de crânes et le sang versé à flots » pendant les 132 ans de colonisation française de l’Algérie.

Outre cette opération, le ministre a également indiqué qu’une autre démarche a été  entreprise. Celle-ci a pour objectif de recenser les victime des mines anti-personnel et autres munitions non-explosées laissées par l’armée française après son départ d’Algérie en 1962, a précisé M.Zitouni.