Interdiction du voile intégral dans l'administration Algérienne

Le  port du voile intégral ( niqab) a suscité à plusieurs reprises de vifs débats en Algérie, notamment dans le secteur de l’éducation.  Et, surtout, après l’annonce de Madame la Ministre de l’Education Nationale, Nouria Benghebrit,  l’interdiction du niqab dans les établissements scolaires.

Aujourd’hui, jeudi 18 octobre, le gouvernement Algérien vient de publier un arrêté  interdisant officiellement le voile intégral dans les lieux de travail. Publiée par la Direction Générale de la Fonction Publique (DGFP) et adressée aux Ministres et aux Wali. Cette note, dont ObservAlgérie a pu se procurer une copie, a pour objet d’interdire le port d’une tenue destinée à dissimuler le visage et l’identité personnelle.

Suite à cette instruction, intitulée : « Les obligations des fonctionnaires et des agents publics  en matière de tenue vestimentaire », les travailleuses seront obligées de se  présenter à visage découvert (sans niqab) sur leurs lieux de travail, où elles donnent des services publics. Cette note oblige les fonctionnaires à respecter les protocoles de la sécurité et de la communication  professionnelle au niveau de leurs administrations.

Concernant les raisons de cette interdiction: «ceci n’est pas d’ordre idéologique, mais plutôt sécuritaire et professionnel. Il y aura des espaces où l’on ne peut pas mettre le niqab, comme dans les établissements scolaires, et administratifs.» a t-on appris.