Les autorités égyptiennes ont décidé de durcir les conditions d’accès à leur territoire pour les étudiants et les professeurs-chercheurs algériens, rapporte le site d’informations arabophone basé à Londres Al-Araby Al-Jadid.

Selon la même source, les étudiants et les professeurs algériens qui désirent accéder aux universités égyptiennes sont tenus de présenter une demande dans un délai de deux mois avant la date prévue pour leur voyage.

Les autorités égyptiennes ont évoqué « une mesure de sécurité » dans une correspondance adressée à la représentation diplomatique algérienne au Caire, a également rapporté Al-Araby Al-Jadid.

À noter que les étudiants et les professeurs chercheurs algériens peuvent bénéficier de bourses au sein des universités égyptiennes d’une durée allant de 15 jours à 2 mois, dans le cadre d’un partenariat de coopération signé entre les deux pays.