Le ministère de la Défense nationale s’est adressé à travers un communiqué “aux restes des terroristes pour qu’ils saisissent cette opportunité du mois sacré du Ramadhan pour retrouver le droit chemin avant qu’il ne soit trop tard, et bénéficier des dispositions réglementaires en vigueur, à l’instar de nombreux qui se sont rendus aux autorités sécuritaires, notamment en ce mois béni”.

Depuis l’été 2016, des dizaines de terroristes se sont rendus à l’armée, dont certains l’ont fait en famille.

Le 8 juillet 1999, une loi de grâce amnistiante, baptisée “la Concorde civile” a été soumise par le président Abdelaziz Bouteflika au parlement qui l’a adoptée, avant qu’elle ne soit plébiscitée par voie référendaire à 90 % de votants, le 16 septembre de la même année.

Qu'en pensez vous ?