Photo : mine antipersonnel
Photo : mine antipersonnel

Deux enfants ont été tués et deux autres grièvement blessés, hier samedi, lors de l’explosion d’une mine antipersonnel dans la commune d’El Aricha dépendant administrativement de la wilaya de Tlemcen (500 kilomètres à l’ouest d’Alger), a-t-on appris de sources locales.

Selon les mêmes sources, les victimes qui sont toutes membres d’une même famille étaient en train de jouer lorsque l’engin explosif – une mine antipersonnel datant de l’époque coloniale – s’est déclenché, tuant sur le coup deux enfants âgés de 7 et 11 ans tandis que deux autres, âgés de 2 et 7 ans ont été grièvement blessés.

Intervenus, les éléments de la protection civile ont procédé à l’évacuation des dépouilles des deux enfants décédés vers la morgue de l’établissement public hospitalier (EPH) de la daira de Sebdou, tandis que les deux blessés ont été placés en soins intensifs au niveau du même établissement de santé, a-t-on appris des mêmes sources.

À noter que 56 ans après l’indépendance de l’Algérie, les mines enfouies par l’armée française sur les frontières Est et Ouest du pays pendant la guerre de libération nationale continuent encore de faire des victimes, malgré le travail des éléments de l’armée nationale populaire (ANP) pour l’éradication de ces engins.