La négligence dans le secteur de la santé vient de faire une nouvelle victime : une femme enceinte a perdu son bébé est est décédée après qu’on ait refusé de l’admettre dans trois établissements hospitaliers différents.

Le drame, qui s’est produit dans la wilaya de Djelfa, remonte à mardi dernier. Selon des sources locales, une femme enceinte sur le point d’accoucher a été transportée par son mari à l’hôpital d’Aïn Oussara, mais elle s’est vue redirigée vers un autre établissement faute de personnel adéquat. À l’hôpital de Hassi Bahbah où le couple a été redirigé, on leur a signifié le même refus, ce qui les obligea à se rendre dans un établissement spécialisé sis au chef-lieu de la wilaya de Djelfa, où on a refusé catégoriquement d’admettre la jeune femme âgée de 22 ans, affirment les mêmes sources.

Devant cette situation, le couple décide de retourner une nouvelle fois à l’hôpital d’Aïn Ouessara, mais sur le chemin du retour, la femme accouche d’un enfant mort-né et tombe dans un profond coma avant de décéder le lendemain. Suite à ce drame, les responsables locaux se sont saisis de l’affaire et le wali de Djelfa a ordonné l’ouverture d’une enquête sur cette affaire.