Photo archives : Djamel Belmadi
Photo archives : Djamel Belmadi

L’Algérie a essuyé, hier mardi, sa première défaite des éliminatoires de la CAN 2019 face au Bénin (1-0). Djamel Belmadi, le sélectionneur national a pris l’entière responsabilité de ce revers.

«On a parlé avant le match mais malheureusement on n’a pas fait ce qu’il fallait. En première mi-temps on n’a pas appliqué ce que l’on avait dit. On aurait pu être plus valeureux et être meilleurs sur le terrain. Pour gagner un match en Afrique, il fallait avoir une volonté surdimensionnée, il ne suffit pas de le vouloir seulement. C’est une défaite qui fait très mal» a déclaré Djamel Belmadi en conférence de presse

«En deuxième mi-temps, j’ai apporté des changements dans l’objectif de revenir dans le match, mais ça n’a pas marché» a-t-il indiqué avant d’ajouter «Il y’a eu des déchets techniques, on manquait de clairvoyance dans le jeu. Il fallait marquer, mais on ne l’a pas fait. Je suis l’unique responsable de cette défaite, les joueurs n’ont rien à voir. C’est une défaite que je prends pour moi.»

Évoquant les nombreux changements qu’il a opérés au niveau du onze de départ, le sélectionneur national a affirmé «qu’il y a 23 joueurs dans une équipe». «Je ne pense pas que l’expression « on ne change pas une équipe qui gagne » soit vraie. J’ai souvent changé mon équipe et j’ai souvent gagné. Quand Belfodil marque contre Manchester City tout le monde l’applaudit, quand il le fait en Allemagne tout le monde est content. Je ne vais pas jeter de pierres sur Ghezzal, ce sont de bons joueurs sur qui je compte beaucoup.» a-t-il souligné.

Les Algériens qui restent en tête du groupe D avec 7 points à égalité avec le Bénin, affronteront le Togo (3e, 5pts) le 16 novembre prochain à Lomé. Les deux premiers de chaque groupe se qualifieront pour la phase finale de la CAN-2019 au Cameroun (15 juin – 13 juillet).