Photo archives : Kheireddine Zetchi
Photo archives : Kheireddine Zetchi

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheïreddine Zetchi a réagi ce lundi aux dernières déclarations de Cherif Mellal dans lesquelles il a notamment qualifié le président de la Ligue de football professionnel (LFP) et certains dirigeants de club de «mafieux».

Ainsi, le premier responsable du Football s’est dit «choqué» par les propos du président de la JS Kabylie, Cherif Mellal qui avait également menacé de se retirer du championnat suite à la décision de la Ligue de reporter le match entre l’USMA et le club kabyle. «Le président de la JSK est responsable de ses propos. Qualifier les présidents de clubs de mafia est très grave, il devra en assumer les conséquences. Je suis très choqué et surpris par ces déclarations.» a-t-il déclaré.

Kheïreddine Zetchi a laissé entendre que la JS Kabylie pourrait être sanctionnée si la direction du club maintient la décision de boycotter le match face à l’USMA. «Menacer de ne pas jouer un match, c’est quelque chose qui peut être sanctionné sur le plan disciplinaire. Il y’a une Ligue professionnelle (LFP) qui est chargée de l’organisation et de la programmation des matchs des Ligues 1 et 2. Par conséquent, toutes les équipes sont tenues de respecter les calendriers qui sont tracés par la Ligue» a-t-il ajouté.

«Il y’a une commission de discipline au niveau de la LFP qui va très certainement convoquer le président de la JSK pour donner de plus amples informations par rapport à ses déclarations et assumer les conséquences. Il peut aussi être invité à comparaître devant la commission d’éthique de la FAF» a affirmé le président de la FAF, soulignant que  «Medouar a été élu d’une manière démocratique par les membres de l’AG de la LFP. Donc, c’est un président totalement légitime, et nous avons confiance en sa personne. Nous devons l’aider et l’accompagner pour mener à bien sa mission».