Photo archive : Rabah Madjer
Photo archive : Rabah Madjer

L’ex-sélectionneur national Rabah Madjer, limogé en juin dernier par la Fédération algérienne de football (FAF) est revenu sur son éviction de son poste à la tête de l’équipe nationale d’Algérie.

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, l’ancienne star du FC Porto a ainsi accusé « une partie de la presse » d’avoir mené des attaques contre lui. « Dès ma nomination en novembre, j’ai été attaqué par une partie de la presse » a dit Rabah Madjer.

« Derrière ces journalistes se cachent certaines personnes. En Algérie, tout le monde sait de qui il s’agit. On a tout de suite voulu me salir et me déstabiliser » a également accusé le prédécesseur de Djamel Belmadi. « Le problème, en Algérie comme ailleurs, c’est qu’on veut des résultats tout de suite. On ne laisse pas assez les sélectionneurs travailler dans la continuité. Il y a beaucoup trop de pression autour de la sélection nationale. Si on veut avoir des résultats, il faut de la stabilité » a-t-il souligné.

À rappeler que Rabah Madjer, nommé en novembre 2017 en replacement de l’espagnol Lucas Alcaraz a été limogé le 24 juin dernier, suite aux mauvais résultats qu’il a réalisés avec la sélection nationale de football.