Photo : Rabah Saâdane
Photo : Rabah Saâdane

Le désormais ex-directeur technique national (DTN), Rabah Saâdane est revenu à la charge et a de nouveau critiqué le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi et le sélectionneur de l’équipe nationale d’Algérie, Djamel Belmadi.

« On s’est moqué de moi. J’ai un nom, un parcours, une histoire. On a voulu me salir», a déclaré l’ancien sélectionneur national avant d’ajouter : « On nous a salis, on n’a pas seulement touché à moi mais à l’image de l’Algérie, ce n’est pas normal d’envoyer un entraîneur des gardiens à la place d’un directeur technique national, c’est du jamais vu. Avec tout le respect que j’ai pour Monsieur Bouras, mais ce n’était pas de ses prérogatives ni son poste d’aller me représenter».

« En toute modestie, mon nom est grand et personne n’a le droit de m’humilier. Il fallait juste qu’on me dise qu’on m’a remplacé» a estimé Rabah Saâdane qui a déposé sa démission, mercredi, auprès de la Fédération Algérienne de football. « Je considère ceci plus qu’un complot contre ma personne. C’est sûr que je dérange les gens qui veulent maintenir le chaos dans le football algérien. Nous avons effectué un travail titanesque depuis notre arrivée. Mais cela ne plait pas à certains». a-t-il accusé.

Le sélectionneur âgé de 72 ans qui avait conduit les Verts à deux phases finales de Coupe du monde (1986 au Mexique et 2010 en Afrique du Sud) a également critiqué Djamel Belmadi. « Belmadi a le droit de préserver son équipe, il ne m’a pas touché en décidant de m’interdire l’accès au restaurant, j’étais coach national et je sais ce que ça représente, après il fallait penser à nous réserver un autre restaurant mais ce qui me fait mal, c’est qu’on n’a pas respecté mon âge et mon statut. Je suis un ancien sélectionneur et cela devait être pris en considération.» a-t-il conclu.