Issad Rebrab, P-DG de Cevital
Issad Rebrab, P-DG de Cevital

Une députée du Rassemblement nationale démocratique (RND) d’Ahmed Ouyahia, a interpellé, récemment, le gouvernement sur les multiples blocages auxquels fait face l’industriel Issad Rebrab, patron de Cevital.

L’élue du RND, dont le ministre mis en cause n’est autre que celui du département de l’Industrie et des mines détenu par Abdesselam Bouchouareb, lui aussi membre de la même formation, a énuméré dans son interpellation tous les projets de Cevital que le gouvernement n’a pas jugé utile de valider, et ce malgré les avantages présentés par le patron de Cevital pour l’économie nationale.

Issad Rebrab, l’un des hommes les plus riches du continent africain fait, en effet, face à une compagne féroce de la part du gouvernement qui tend de plus en plus à bloquer tous ses projets. Après celui d’une plate-forme industrielle au Cap Djinet, un port international, le P-DG de Cevital a vu sa concession de véhicules neufs Hyundai reprise par un autre homme d’affaire, pour qui une usine de montage a été validée et entrée déjà en production. Celle de la transformation et de la production du sucre aussi est dans la ligne de mire des adversaires d’Issad Rebrab. Plusieurs groupes ont été créés dans le secteur, justement, pour asphyxier Cevital.

La dernière affaire en date, est l’opposition du gouvernement contre le rachat du journal arabophone El Khabar et la chaîne de télévision KBC l’été écoulé par Issad Rebrab. Le gouvernement a actionné la Justice pour annuler la transaction.

  • Recommandations

  • 1 COMMENTAIRE

    Qu'en pensez vous ?