Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle française
Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle française

Emmanuel Macron, candidat à l’élection présidentielle française, a envoyé mardi des messages de « réconciliation » lors de sa visite en Algérie, où il a aussi rendu hommage à l’acteur Roger Hanin, enterré à Alger.

Au second jour de son déplacement, M. Macron a déposé une couronne de fleurs sur la tombe du célèbre comédien, natif d’Alger et inhumé dans le cimetière israélite Saint-Eugène après son décès le 11 février 2015 à l’âge de 89 ans.

« C’est une grande figure du cinéma et de l’audiovisuel français et qui a décidé de venir ici se faire enterrer avec son père et de faire le chemin dans l’autre sens » après être parti faire carrière en France, a rappelé M. Macron, aux côtés du fils de Roger Hanin. « C’est une décision très forte d’être revenu ici et de dire qu’indépendamment des vicissitudes de l’histoire il y a des fidélités », a-t-il ajouté avant de s’envoler pour Paris à la mi-journée.

Devenu très populaire par son rôle de l’inspecteur Navarro, Roger Hanin avait été un intime du président socialiste François Mitterrand, dont il avait épousé la belle-soeur Christine Gouze-Renal. Après avoir enchaîné les rendez-vous ministériels lundi, et rencontré le
patronat algérien lors d’un petit-déjeuner mardi matin, Emmanuel Macron a apporté une touche plus culturelle à son déplacement.

« J’ai souhaité faire plusieurs gestes symboliques qui tracent cette réconciliation des mémoires que je souhaite conduire », a expliqué l’ancien ministre de l’Economie. Le candidat d’En Marche a d’abord déposé une gerbe de fleurs au Mémorial du martyr, un monument qui surplombe Alger érigé en 1982, 20 ans après la fin de la guerre d’Algérie.

Il a ensuite visité la Basilique Notre-Dame d’Afrique, construite au milieu du XIXe siècle et récemment rénovée avec le concours de l’Etat algérien. « C’est un lieu de réconciliation des religions (…) où l’on prie non seulement pour des catholiques mais aussi pour des musulmans », a mis en avant M. Macron.

Qu'en pensez vous ?