Emeutes en Kabylie : Des blessés, des arrestations et des dérapages (actualisé)
Emeutes en Kabylie : Des blessés, des arrestations et des dérapages (actualisé)

Les violentes émeutes qui ont éclaté durant la journée d’aujourd’hui entre les commerçants et les habitants de Béjaia et les forces de l’ordre « ont fait plus de 70 blessés parmi les émeutiers et les policiers », selon une source hospitalière.

Des gaz lacrymogènes, des pierres, des projectiles de toutes sortes et de violents affrontements ont été au menu de la première journée des 5 jours de grève à laquelle ont appelé des commerçants anonymes et des citoyens sur les réseaux sociaux en décembre 2016 pour dénoncer la cherté de la vie et la loi de Finances 2017.

Aussi, des camions, des bus et des voitures ont été brûlés alors que des édifices publics ont totalement été saccagés.

La violence qui a secoué les rues de la ville de Béjaia depuis ce lundi matin ne s’est pas limitée à des affrontements avec les forces de l’ordre mais elle s’est propagée aux édifices publics et biens privés.

Mieux, les émeutiers, en furie, ont dévalisé les locaux de la Société nationale du tabac et allumettes (SNTA) et un showroom de l’électroménager de Condor.

Et si le ministre de l’Intérieur et  des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, a estimé que «la situation est sous contrôle», il n’en demeure pas moins que des appels à la vigilance ont fusé de partout.

Y compris par des citoyens de Béjaia qui ont investi les réseaux sociaux pour appeler au calme.

De son côté, la section de Béjaia de la Ligue des droits de l’Homme (LADDH) a appelé à la vigilance, estimant que «seul un cadre pacifique serait en mesure de faire aboutir des revendications citoyennes».

Déplorant «cette situation de dérapage qui risque de mener le pays vers l’incertitude et le chaos», la LADDH de Béjaia appelle « les jeunes à la sérénité pour éviter les plans machiavéliques orchestrés et les manœuvres sournoises de déstabilisation de la région kabyle qui est le plus souvent le théâtre de violentes manifestations ».

 

 

1 COMMENTAIRE

  1. Casser, détruire, dévaster, agresser n’est pas la bonne réponse à la chèreté de la vie. On peut calmement transmettre aux autorités un message clair sur une situation précise. Le pays qui est le vôtre aussi, a besoin d’être construit et protégé de ceux qui, à l’étranger, veulent à tout prix nous destabiliser. Notre sagesse, notre unité et ntre calme finiront à éloigner les rapaces qui ne s’arrêtent pas de se sucrer. Ces derniers disparaitront un jour grâce à notre travail, à la compétence de nos enfants bien formés et à la science que ces rapaces n’ont jamais voulu acquérir. Ceux qui ont volé des milliards, ne pourront pas les prendre avec eux sous terre, car dans leur tombeau cette monnaie ne sera pas valide, la seule monnaie unique sera le travail honnête durant une vie, seul facteur salvateur devant Dieu.

Qu'en pensez vous ?