Corée du Sud : la Présidente devant la justice pour corruption
Corée du Sud : la Présidente devant la justice pour corruption

 

Le parquet de Séoul va entendre, la semaine prochaine, la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye, impliquée dans un scandale de corruption centré sur sa confidente et qui a déclenché des manifestations monstres réclamant sa démission. En effet, le parquet a adressé une note à la présidence et attend une prompte réponse. Le scandale qui fait rage depuis trois semaines implique l’amie de 40 ans de la présidente, Choi Soon-Sil, qui a été arrêtée pour fraude et abus de pouvoir. Cette confidente de l’ombre est accusée de s’être servie de ses relations d’amitié avec la présidente Park pour contraindre des conglomérats comme Samsung à verser des donations à des fondations douteuses, sommes dont elle se servait ensuite à des fins personnelles. Mme Choi est également accusée de s’être mêlée des affaires de l’Etat, y compris d’avoir eu son mot à dire sur la nomination de hauts responsables. Mme Park est soupçonnée d’avoir aidé son amie à obtenir des financements pour les fondations en question, et de l’avoir laissée s’occuper d’affaires de l’Etat sans avoir le moindre rôle officiel. Les appels à la démission visant la présidente se sont multipliés en Corée du Sud. Samedi, une manifestation gigantesque a réuni un million de personnes. Il s’agissait de la plus importante manifestation en Corée du Sud en près de 30 ans.

F. Benmoussa

 

Qu'en pensez vous ?