Djezzy: Résultats probants et engagements honorés
Djezzy: Résultats probants et engagements honorés

Djezzy, l’opérateur de la Téléphonie mobile et leader des technologies de communication numériques a enregistré des résultats probants, affirmant son leadership et son ascension sur le marché algérien.

Ainsi, au quatrième trimestre de l’année 2016, les activités de Djezzy ont affiché de fortes marges, et ce, malgré la forte pression sur les résultats.

A l’instar de toutes les entreprises frappées de plein fouet par la crise et la baisse du pouvoir d’achat en Algérie, Djezzy a vu ses revenus diminuer, certes, mais a réussi à faire face au désabonnement des clients et à l’érosion des ARPU.

Il faut dire que cette pression se poursuivra, mais Djezzy a anticipé dans sa stratégie globale pour stabiliser sa proposition commerciale et sa clientèle.

Selon VimpelCom qui a rendu public ce matin les résultats, et pour accélérer le changement de la société, Matthieu Galvani a été nommé directeur général de Djezzy le 26 janvier dernier. Avec un solide bagage commercial et une connaissance approfondie de l’Algérie, de l’industrie et de la région, mais aussi sa feuille de route récemment divulguée à la presse spécialisée, ce manager a opté pour un changement en profondeur et a misé de façon significative toute son expertise, alors que la compagnie poursuit sa transformation pour devenir un leader numérique.

Cependant VimpelCom souligne que «l’environnement réglementaire s’est récemment amélioré en Algérie, à la suite de la levée du statut d’opérateur dominant du marché au troisième trimestre 2016, ce qui supprime l’approbation de l’Autorité de régulation pour les Postes et Télécommunications pour les procédures liées aux offres commerciales et le test d’asymétrie».

L’asymétrie du taux de terminaison mobile (MTR) est un sujet encore en discussion entre Djezzy et le régulateur.

Quid de l’impact de la TVA sur Djezzy ?

Par ailleurs, VimpelCom est revenu sur l’impact de l’augmentation de la TVA induite dans la loi de finances 2017 et précise que «du point de vue fiscal, à partir de janvier 2017, la nouvelle loi des finances a accru la pression en augmentant à la fois la TVA sur les recettes et les taxes sur les recharges, une situation qui s’est répercuté sur l’EBITDA».

Selon ce groupe, «la base de clients de VimpelCom en Algérie a diminué de 4% en glissement annuel pour s’établir à 16,3 millions et l’ARPU a diminué de 10% en raison de l’impact lié au retard historique dans la couverture 3G, aux changements opérés au début de 2016, à l’augmentation de la facturation, et à la structure des commissions de la distribution indirecte qui ont été partiellement corrigées au deuxième trimestre de 2016».

Des mesures structurelles et une offensive-produits

En conséquence, souligne VimpelCom, le chiffre d’affaires du 4ème trimestre  2016 de Djezzy a été de 26,9 milliards DA, soit une baisse de 14%, tandis que la croissance des revenus de la data est restée forte se situant à 70%, en raison de l’utilisation accrue et de la hausse substantielle des clients grâce au déploiement de la 3G et le lancement de la 4G.

Pour faire face à cette situation, la société a pris des mesures structurelles pour améliorer les performances et stabiliser sa clientèle, notamment la transformation de la distribution et le déploiement mono-brand, l’accélération de son déploiement 4G/LTE, la promotion de micro-campagnes avec des services sur mesure pour accroître la satisfaction client couplé à des offres groupées.

À la fin du mois d’octobre 2016, Djezzy a lancé une offre simplifiée de tarification centrée sur les data, avec de nouveaux plans tarifaires simples avec le retour de «Djezzy Carte».

Au quatrième trimestre de 2016, l’EBITDA a diminué de 20% pour s’établir à 13,9 milliards DA principalement en raison de la baisse des revenus.

En revanche, la  marge d’EBITDA est restée forte à 50,9% en raison de l’optimisation des coûts commerciaux et des réseaux ainsi que d’une baisse des coûts liés à la réduction des effectifs.

L’EBITDA sous-jacent a diminué de 24%, ajusté des coûts exceptionnels de 0,1 milliard de DZD liés au programme de transformation du rendement au quatrième trimestre de 2016, tandis que la marge de l’EBITDA sous-jacent était de 51,6%.

La société, ayant lancé les services 4G/LTE au début d’octobre 2016, avait couvert 20 wilayas à la fin de 2016 et détenait un avantage distinct de couverture 4G/LTE.

Au quatrième trimestre de 2016, Djezzy a également continué de déployer la 3G dans de nouvelles régions et, comme prévu, a achevé le déploiement du réseau 3G dans les 48 wilayas du pays.

Au quatrième trimestre 2016, les investissements ont été de 6,2 milliards DA, soit une baisse de 16%, tandis que le ratio d’investissement sur le chiffre d’affaires de l’année a été de 16,0%. La marge brute d’autofinancement de l’exercice s’est élevée à 38,0%.

Data et investissements : La force de frappe de Djezzy

Les revenus data poursuivent leurs croissances confirmant l’option digitale de Djezzy. Avec une augmentation de 69,1% dans le parc d’abonnés data s’établissant à 7 millions de clients. Cette situation a permis une hausse des revenus data à hauteur de 2,4 milliards DA au 4ème trimestre, soit une hausse de 69,8%.

Sur l’année, les revenus data ont carrément doublé passant de 4, 6 milliards DA en 2015 à 8 milliards DA en 2016 soit une augmentation de 72,3%.

Ensuite, il faut dire que malgré la pression sur les revenus due à l’impact dans le déploiement de la 3G et les changements opérés début 2016, Djezzy garde une bonne marge de profitabilité se situant à hauteur de 50,9% au 4ème trimestre 2016 et à 52,6% comparativement à 2015.

Une partie des revenus a été réinvestie dans le déploiement de la 3G, et de la 4G ainsi que la modernisation du réseau.

Les investissements ont été à hauteur de 16% soit une évolution de 0,7% par rapport à la même période en 2015.

Ce qui confirme l’engagement de Djezzy de construire le plus grand réseau 4G en Algérie dans le cadre de son ambition de devenir le leader du digital dans le pays.

Il faut ajouter que le  nombre d’abonnés est de 16,3 millions de clients à fin 2016. Il a augmenté de 200 000 clients par rapport au 3ème trimestre 2016 et affichait 17 millions de clients. Djezzy respecte scrupuleusement les instructions de l’ARPT.

Leadership digital : un acquis à portée de main pour Djezzy

Ainsi, une lecture financière permet d’affirmer que le processus de transformation en cours a permis de maintenir un niveau de profitabilité important de l’entreprise qui a mis en place un programme visant le leadership digital.

Cependant, la pression sur les résultats va encore se poursuivre et la mise en œuvre du plan de développement  prendra du temps avant d’aboutir à une stabilisation de la situation et le retour à la croissance grâce à la feuille de route tracée par le nouveau DG, Matthieu Galvani, qui bénéficie d’une importante expertise de l’industrie.

Enfin, il faut souligner que l’impact des taxes prévues dans la loi de finances 2017 commence à se faire sentir.

L’augmentation de la TVA sur le rechargement prépayé qui passe de 5 à 7% et la TVA sur l’internet mobile qui passe de 7 à 19% est également à prendre en considération dans l’évolution des revenus de la société pour l’année 2017.

Une année où Djezzy va consolider ses infrastructures de ventes en ouvrant de nouvelles boutiques complétement dédiée au digital et en lançant un plan de recrutement massif qui concernera plus de 700 nouveaux postes d’emplois.

Tarik Lamara/Nassima Benmalek/Fayçal Benmoussa

Qu'en pensez vous ?