Côte Argus Algérie: Pari réussi pour un partenariat prometteur
Côte Argus Algérie: Pari réussi pour un partenariat prometteur

Comme nous l’avions annoncé dans observalgerie.com il y a quelques jours, la Côte Argus Algérie a, officiellement été lancée, ce matin au Salon Equip-Auto Algeria de 2017.

D’emblée, Mourad Saadi, directeur général et gérant, et néanmoins directeur de publication du magazine Le Mensuel de l’Automobile (fondé en 1997 et lancé en 1998), a déclaré que «le marché de l’occasion mérite un autre regard que ce soit pour l’Etat, le Trésor public, les concessionnaires, les constructeurs, le assureurs et les clients particuliers.»

M Saadi a expliqué que «cette plateforme contribuera à assainir une activité jusqu’ici négligée même si le contexte ne s’y prête pas encore. Après, il faut anticiper et lancer cette plateforme pour prétendre organiser et professionnaliser cette acticité».

Il indiquera, par ailleurs, que «cela va de la profitabilité de ce créneau pour l’Etat algérien et tous les acteurs du secteur automobile plus que jamais décidés à mettre fin à la spéculation et à l’insécurité des usagers».

Pour M Saadi, ce marché grandit très vite : pas moins de 2 650 000 véhicules ont été écoulés par les importateurs durant la période allant de 2008 à 2016.

«C’est un volume impressionnant ! Cela va vite se greffer au chiffre des 800 000 unités versées dans le marché de l’occasion !», précisera encore le conférencier.

Interrogé à ce propos, Fabien Lecoeuche, directeur de projet, a révélé que «l’environnement économique s’y prête, certes, mais il faudra attendre le cadre légal avec l’arrivée du cahier des charges pour redynamiser ce secteur. Car, au fait, cela permettra aux professionnels de l’automobile de s’investir dans le véhicule d’occasion.»

Dans son intervention, Alain Mazzocut, le directeur chargé de la valorisation, a indiqué que ce segment devra obéir à trois axes principaux, dont les ventes aux enchères, le retour sur la location longue durée et les ventes aux particuliers.

«Il faut savoir que les fondamentaux ne sont pas les mêmes. Chaque pays à ses spécificités économiques. Après, l’Argus agit sur toutes les données liées aux modèles, aux segments, aux énergies, aux puissances fiscales et aux caractéristiques techniques de chaque véhicule», a affirmé Alain Mazzocut.

A noter que le lancement de la Côte Argus Algérie s’est déroulé en présence du président de l’AC2A, Sefiane Hasnaoui, du DG de Peugeot Algérie, Yves-Pierrot Des-Gachon, du Dg de Renault Algérie, Guillaume Josselin, du DG de Citroën Algérie, Patrick Coutellier, du P-DG du groupe Siad, Mohamed Siad, des responsables des marques Audi, Porsche du groupe Sovac Algérie, mais aussi de la prestigieuse marque BMW, d’experts en mécanique et en automobile et des médias spécialisés dans l’automobile.

Tarik Lamara

Qu'en pensez vous ?