Entrepreneuriat en 2017 : que fera le FCE contre le mauvais classement de l'Algérie ?
Entrepreneuriat en 2017 : que fera le FCE contre le mauvais classement de l'Algérie ?

Encore un mauvais classement pour l’Algérie. Global Entrepreneurship and Development Institute (Gedi), un institut de recherche économique basé à Washington, a classé dans son rapport l’Algérie à la 73ème place, à l’échelle mondiale, des pays africains où il fait bon entreprendre. Au plan africain, l’Algérie se positionne à la 6ème place, derrière le Maroc (5ème place, 70ème place à l’échelle mondiale) et la Tunisie (1ère place, 42ème place à l’échelle mondiale). En revanche, les Etats-Unis d’Amérique arrivent en tête de classement devant la Suisse, le Canada, la Suède, le Danemark, l’Islande, l’Australie, le Royaume-Uni, l’Irlande et les Pays-Bas. Selon les règles d’usage, le classement Global Entrepreneurship Index se base sur de nombreux critères, à savoir la perception de l’entrepreneuriat par la société, le niveau du risque, la qualité de l’éducation, les compétences en matière de création de Start-up, le niveau d’usage d’Internet, le niveau de corruption, la liberté économique et la profondeur du marché des capitaux. Décidemment, le gouvernement et le Forum des chefs d’entreprises, que préside Ali Haddad, ont du pain sur la planche pour améliorer le climat des affaires surtout avec une  année 2017 qui s’annonce sous le signe de l’austérité.

Fayçal Benmoussa

Qu'en pensez vous ?