Journaliste algérienne blessée en Irak par Daech: Hamid Grine n’a pas tout dit
Journaliste algérienne blessée en Irak par Daech: Hamid Grine n’a pas tout dit

Le ministre de la Communication, Hamid Grine, a assuré avoir pris attache avec le directeur de la chaine de télévision où Samira Mouaki est employée pour s’enquérir de l’état de santé de la victime, déplorant ce qui est arrivé à cette journaliste algérienne.

Le ministre n’a donné aucun détail sur cette affaire, encore moins si l’Etat a entrepris des contacts avec l’Irak pour rapatrier cette journaliste blessée par balles dans la ville irakienne de Mossoul par un sniper du Daech.

Par ailleurs, M Grine, a estimé que 95% des agences de communication et de publicité activant à l’échelle nationale «n’ont aucune relation avec la communication, le marketing et encore moins avec la publicité».

Le ministre a souligné qu’«il existe plus de 5 000 agences de communication et de publicité à l’échelle nationale alors que dans les faits 95% d’entre elles n’ont aucune relation avec la communication, le marketing et encore moins avec la publicité».

«Nous sommes face à un secteur marqué par l’anarchie», a ajouté le ministre, rappelant que son département «s’attelle, depuis plus d’une année et demi, à organiser le secteur, avec les spécialistes».

Il a précisé que «les projets de textes règlementaires concernant la publicité sont prêts et seront soumis au prochain Parlement».

Par ailleurs, Hamid Grine a estimé que les sessions de formation, initiées par son département depuis 2014, ont permis de réduire les cas de diffamation.

«Nous sommes sur la bonne voie. Nous avons atteint le stade de la responsabilité», s’est-il félicité. A ce propos, il a rappelé que 40 sessions de formation ont été organisées au profit des journalistes, ce qui représente 70% du programme de son ministère portant formation et recyclage des journalistes.

Concernant la création de chaines de radios privées, le ministre a précisé que cette question n’est pas à l’ordre du jour.

Par contre, il a précisé que l’octroi des agréments définitifs des chaines de télévisions privées sera achevé après les prochaines élections législatives et ce, dans le cadre des missions dévolues à l’Autorité de régulation de l’audio-visuel (ARAV).

Par ailleurs, Hamid Grine a insisté sur «l’objectivité, le professionnalisme et la crédibilité», dont doivent faire preuve les chaines privées devant couvrir les prochaines élections législatives.

 

1 COMMENTAIRE

  1. L’État fait tout en rapport avec les autorités irakiennes pour que cette citoyenne algérienne puisse bénéficier d’abord sur place des soins nécessaires et d’envisager, après avis médical, un éventuel transfert ou rapatriement. L’ambassade qui suit l »évolution de l’état de santé de Samira, a dépêché un diplomate pour s’enquérir de la situation. Tout sera fait pour assister notre journaliste.

Qu'en pensez vous ?