Les chaines privées sont autorisées à couvrir la campagne.
Les chaines privées sont autorisées à couvrir la campagne.

Les chaines de télévision privées peuvent couvrir les meetings et les activités politiques des partis participants à la prochaine élection législatives, mais seront exempt du respect des plages horaires dédiées à chaque formation.

Voici donc «une privation » qui ne sera que bénéfique pour certains partis ayant des « sympathies » au sein de certaines chaînes TV. Ces chaines seront libérées, durant la campagne pour les législatives « de la mission, inhérente à la diffusion des expressions électorales directes ».

C’est ce qu’a indiqué, en ce lundi à Bejaia, le ministre de la communication, Hamid Grine. « Cette mission sera de l’apanage des médias publics (télévision et radio) » a-t-il précisé, relevant que cette option a été décidée d’un commun accord avec les responsables des chaines privées, notamment celles émettant depuis l’étranger et disposant de bureaux accrédités en Algérie.

Un procédé qui ne manquera pas de soulever l’ire des partis en lice du fait, accuseront-ils les pouvoirs publics, de vouloir orienter ces chaines vers la couverture médiatique de certaines formations, excluant d’autres.

« Il y’en cinq qui relèvent de l’autorité de régulation de l’audiovisuel et qui sont soumises à un cahier des charges dont la transgression peut valoir des sanctions pouvant aller jusqu’au retrait de l’autorisation », a ajouté le ministre, précisant que les autres chaines en revanche, une cinquantaine relèvent directement de l’autorité publique.

Cette « dispense » sera mal accueillie par la classe politique qui verra des « penchants » exagérés et un traitement déséquilibré de la couverture de la campagne électorale.

Qu'en pensez vous ?