Le monoxyde de carbone dégagé par ces appareils fait de plus en plus de victimes

 

Les mauvaises installations de chauffages à gaz et les appareils défectueux ont fait plusieurs victimes. Le bilan donné par la Protection civile donne des sueurs froides. ainsi, il a été établi le décès de quarante et une personnes (41) depuis le début du mois de janvier suite à l’inhalation du monoxyde de carbone (CO1) émis par des appareils de chauffage.

683 autres personnes incommodés par le monoxyde de carbone ont été secourues au cours de la période de référence, a ajouté la même source. Ces accidents sont dus à l’inhalation de gaz combustibles, notamment le CO1, en l’absence d’aération dans les maisons et les locaux, a précisé le sous-lieutenant Benamzal Zohir de la cellule d’information et de communication de la Direction générale de la Protection civile. Pour éviter de tels accidents, le responsable a insisté sur la prévention et l’aération des maisons en cette période de froid où les appareils de chauffage sont très sollicités.

Le sous-lieutenant Benamzal a appelé les citoyens à « se procurer des appareils de chauffage de marques connues auprès de revendeurs agréés », soulignant que les services d’intervention de la Protection civile « ont constaté que la plupart des accidents recensés étaient dus au manque de prévention et au non respect des consignes de sécurité liées à l’utilisation des ces appareils ».

« Les accidents d’asphyxie au monoxyde de carbone ne sont plus l’apanage des régions enclavées, puisque des familles entières ont été décimées suite à l’inhalation de ce gaz dans de grandes villes, dont Batna, Guelma, Khenchela, Alger et Sétif », a-t-il fait savoir.

Kahina Ouhocine

Qu'en pensez vous ?