Ould Ali répond à Raouraoua: «Je veux des comptes de la FAF»
Ould Ali répond à Raouraoua: «Je veux des comptes de la FAF»

Le ministre de la Jeunesse et de Sports, El Hadi Ould Ali, a répondu au président de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua au sujet de l’évaluation des fédérations.

A ce sujet, il a indiqué que la FAF, qui tiendra le 27 de ce mois son assemblée générale ordinaire et le 20 mars prochain son assemblée générale élective est aussi concernée par un même processus d’évaluation et ce dans la perspective du développement et de la promotion du sport national.

«Le processus d’évaluation et de renouvellement des instances des fédérations et ligues nationales sportives s’inscrit dans le cadre du stricte respect de la loi», a affirmé M Ould Ali.

«Aussi nous avons donné des instructions fermes pour l’évaluation du rendement de ces fédérations et ligues  nationales à travers la présentation de leurs bilans moraux et financiers comme définis par la loi», a-t-il précisé.

«L’état a mis à la disposition de ces structures les moyens nécessaires pour leur fonctionnement, d’où la nécessité de ces bilans pour que puissions évaluer avec sérénité les résultats réalisés à ce jour par ces mêmes fédérations et ligues», a-t-il souligné.

«Cette évaluation nous a permis à titre d’exemple de rejeter le bilan d’une fédération et nous avons demandé le retrait de son président et des membres de son bureau exécutif», a-t-il signalé.

«Le cas est le même pour celle du cyclisme, après le rejet du rapport moral et financier de cette fédération, de même que nous avons engagé une procédure judiciaire contre son président après rejet de sa candidature à sa présidence», a-t-il ajouté.

« Pour la fédération nationale de karaté, nous avons procédé au gel de son compte bancaire après avoir fait appel à l’inspection générale des finances (IGF)», révélé le ministre.

Pour le membre du gouvernement, «le processus de renouvellement des structures des fédérations et autres ligues nationales en plus qu’il s’inscrit au titre du processus d’évaluation des activités et résultats de ces mêmes structures sportives vient aussi en application de la loi 05-13 du 23 juillet relative à l’organisation et au développement des activités physiques et sportives dans le pays, qui précise que l’Etat organise et gère le mouvement sportif national».

 

Qu'en pensez vous ?