Benyounes a su régler le différend
Benyounes a su régler le différend

Le président du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounes, a critiqué à Mascara ceux qui appellent au boycott des prochaines élections législatives.

M Benyounes a souligné que leur appel vise à créer un «vide politique» dans le pays après le 4 mai.

Animant un meeting de son parti à la maison de la culture Abi Ras Ennaciri, Amara Benyounes a souligné que les partis et les personnes qui appellent les citoyens à boycotter les prochaines élections législatives cherchent à «créer un vide politique dans le pays pour revendiquer une période transitoire».

Le président du MPA a également fustigé les partis ayant décidé de prendre part aux prochaines élections et qui commencent à crier prématurément à la fraude, faisant remarquer que ces partis «n’ont pas une base populaire et aucune capacité à contrôler les urnes».

Il a appelé, par ailleurs, à activer le champ économique en apportant des solutions aux problèmes qui entravent une relance économique dont ceux du foncier industriel, du marché parallèle et des banques qui, selon lui, doivent s’ouvrir sur le secteur privé.

Amara Benyounes a estimé que trouver des solutions fondamentales et rapides à ces problèmes est susceptible de faire sortir l’Algérie de la dépendance aux hydrocarbures, diversifier l’économie nationale et de la rendre plus compétitive dans les marchés internationaux.

Le président du MPA prévoit, après les élections du 4 mai prochain, la disparition de plusieurs partis qui, a-t-il soutenu, n’arriveront pas à décrocher des sièges dans le futur Parlement «parce qu’ils n’ont pas d’enracinement populaire, et n’apparaissent que lors les rendez-vous électoraux».

Tarik Lamara

 

1 COMMENTAIRE

  1. arrête (…) tu ne pèse rien toi et ton parti (…) ce n’est pas tes personnes comme toi qui peu faire pression sur les autres occupe toi de ta petite famille et reste tranquille. ont ‘a assez connu.

Qu'en pensez vous ?