Décédé jeudi à Paris: Le ministre Bakhti Belaïb inhumé à Cheraga
Décédé jeudi à Paris: Le ministre Bakhti Belaïb inhumé à Cheraga

 

Le défunt Bakhti Belaïb, ministre du Commerce, décédé jeudi à Paris des suites d’une longue maladie, a été inhumé, cet après-midi, au cimetière de Cheraga (Alger).

Etaient présents à l’enterrement le président du Conseil de la nation Abdelkader Bensalah, le président de l’Assemblée populaire nationale (APN) Mohamed Larbi Ould Khelifa, plusieurs membres du gouvernement, des représentants de partis politiques ainsi que les membres de sa famille et une foule nombreuse de citoyens.

Dans un message de condoléances à la famille de feu Bakhti Belaïb, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a salué son dévouement pour la prospérité et le progrès de son pays.

Bakhti Belaïb, né le 22 août 1953 à Theniet El-Had (Tissemsilt), avait occupé plusieurs postes de responsabilité au sein du ministère du Commerce avant d’être nommé ministre de ce département en septembre 1996 jusqu’à décembre 1999.

Il a été nommé à la tête de ce ministère, une seconde fois, le 25 juillet 2015 jusqu’au 18 janvier quand le président de la République Abdelaziz Bouteflika a chargé Abdelmadjid Tebboune ministre de l’Habitat de l’urbanisme et de la ville d’assurer l’intérim de feu Bakhti Belaïb qui suivait un traitement médical.

Il avait occupé plusieurs postes de responsabilité dans le département du commerce, comme sous-directeur au ministère du Commerce (décembre 1982 – juillet 1989).

Directeur central au commerce (juillet 1989 – août 1990). Directeur général de l’organisation commerciale (août 1990 – octobre 1991), avant d’assumer les fonctions de chargé d’études et de synthèse au ministère de la PME (novembre 1992-avril 1994).

Il avait été par la suite chargé de mission auprès du Chef du Gouvernement (avril 1994 – septembre 1996).

Egalement membre du Conseil national du rassemblement national démocratique (RND), le défunt avait occupé, pour la première fois, le portefeuille de ministre du Commerce entre septembre 1996 et décembre 1999.

Il a été le premier responsable algérien à avoir conduit la délégation algérienne lors du 1er round de négociation pour l’adhésion de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Nassima Benmalek

Qu'en pensez vous ?