L'ONU désapprouve l’interdiction de la burqa en France. Loi de 2010

La burqa refait son entrée fracassante dans l’actualité française. Le comité des droits de l’homme de l’ONU (OHCHR)  s’apprête à prendre position à l’encontre de la loi française de 2010 qui pénalise la dissimulation du visage (niqab) dans l’espace public. L’interdiction du voile intégral en France est-elle discriminatoire?

Le (OHCHR) va bientôt trancher. Constitué de juristes et d’avocats internationaux,  l’OHCHR  va se pencher sur les requêtes de deux femmes verbalisées pour avoir porté un niqab dans l’espace public en France. L’organe des Nations unies réagit à la loi de 2010 qui interdit de « porter une tenue destinée à dissimuler son visage » , à savoir : la burqa ou le niqab qui ne laissent à voir que les yeux. Cette interdiction créerait une discrimination et porterait atteinte à la liberté de croyance, selon le Comité.

Plusieurs politiques indignés :

Le député LR Guillaume Larrivé considère que les Français n’ont « pas à se justifier auprès d’un bidule onusien » ; il estime que l’Onu « devient complice de la délétère idéologie islamiste radicale » et que « la France doit réagir au nom de la liberté et de la dignité ».

L’ancien ministre PS et président de la Fondation pour l’islam de France, Jean-Pierre Chevènement, a déclaré qu’en aucun cas il ne fallait faire marche arrière sur l’interdiction de la burqa car l’’argument invoqué au moment de la loi (2010) était la sécurité, et non la laïcité ».

Cyril Hanouna provoque les Français  :

Sur le plateau de l’émission «Balance ton post», diffusée en direct sur C8 et animée par Cyril Hanouna, une jeune femme entièrement voilée est venue participer à un débat sur la burqa. Le seul hic, c’est que la loi française pénalise la dissimulation du visage même à la télé.  Sur les réseaux sociaux, de très nombreux internautes ont exprimé leur opposition à la burqa et font remarquer que son port était interdit en France.